Projet Aliens Résistance.

Projet Aliens Résistance.
Playlist Documentaires, cliquer sur l'image ici au-dessus.

lundi 26 décembre 2011

Un OVNI dans le ciel européen identifier, juste un débris de Soyouz en 2011


Les débris d'une fusée russe Soyouz sont à l'origine de la traînée de lumière constatée lors du réveillon de Noël dans une partie du ciel européen, a indiqué dimanche l'Observatoire royal de Belgique.


                                           

Lien du vidéo

En cette soirée de Noël, certains observateurs médusés ont cru assister au ballet d'un OVNI au dessus de leur tête, en voyant une boule de lumière, suivie d'une longue traînée et ne ressemblant pas à une étoile filante. Mais non. 


La traînée de lumière constatée dans une partie du ciel européen n'était qu'une chute de débris. Pas n'importe lesquels : selon l'Observatoire royal de Belgique, il s'agissait des débris d'une fusée russe Soyouz.
L'Observatoire détaille le phénomène sur son site internet : "La boule qui a été observée le 24 décembre vers 17h30 au-dessus de la Belgique, des Pays-Bas, de la France et de l'Allemagne, était la rentrée du dernier étage du lanceur Soyouz". 
Le phénomène a été aperçu samedi dans plusieurs parties de l'Allemagne, dans le sud de la Belgique et le nord de la France notamment. 
Il a immédiatement suscité curiosité et interrogations. 
Des vidéos montrant cette étrange traînée se déplaçant pendant près de 30 secondes avant de disparaître ont été diffusées sur internet et le Centre d'exploration des OVNI de Mannheim, dans le sud-ouest de l'Allemagne, a été submergé d'appels téléphoniques.



Rue des cosmonautes
Certains experts ont d'abord estimé qu'il pourrait s'agir d'une météorite. 
Le mystère a finalement été levé dimanche grâce à l'observatoire belge qui a lié les événements à la panne d'une fusée russe. 
Un lanceurSoyouz a en effet décollé mercredi du cosmodrome de Baïkonour, dans le Kazakhstan, vers l'ISS mais a subi une panne à son bord, qui a empêché la mise en orbite d'un satellite de communications militaires et civiles."Une panne a eu lieu au troisième étage de la fusée à la 421e seconde du vol", avait reconnu vendredi le ministère russe de la Défense dans un communiqué.


Résultat: outre la traînée lumineuse observée samedi dans le ciel européen, un fragment de ce satellite est retombé vendredi sur Terre, s'écrasant sur le toit d'une maison en Sibérie, selon les autorités russes. Ironie du sort, le fragment de 50 centimètres de diamètre s'est écrasé sur le toit d'une maison située rue des cosmonautes, selon la police locale, citée par l'agence Interfax. Un autre satellite russe devrait retomber sur terre quelque part en Europe d'ici quelques semaines, avance pour sa part dimanche la presse belge.







Une étrange boule métallique s'écrase en
  Namibie, la Nasa enquête
Par le 22 décembre 2011


La boule, vide à l'intérieur et "composée d'un alliage métallique connu de l'homme", est actuellement au coeur d'une véritable enquête policière pour en retrouver l'origine.
 


La sphère métallique d'environ un mètre de circonférence est tombée du ciel en novembre dans une région reculée du nord de la Namibie. © AFP





Mais d'où vient cette mystérieuse boule ? 
Une sphère métallique d'environ un mètre de circonférence est tombée du ciel en novembre dans une région reculée du nord  de la Namibie.
La boule, vide à l'intérieur et "composée d'un alliage métallique connu de l'homme", selon le directeur de la police scientifique Paul Ludik, a été  retrouvée près d'un village dans le nord du pays, à 750 km de la capitale Windhoek. "
Les habitants du village et les policiers du poste local ont entendu  plusieurs petites explosions à environ trois kilomètres, et cinq jours plus  tard ils ont trouvé cet objet métallique sphérique", a-t-il ajouté.


La boule est d'une hauteur de 35 cm et pèse six kilogrammes. 
Elle est  constituée de deux hémisphères soudés l'un à l'autre. 
Elle a été retrouvée dans  un cratère de 3,8 mètres de diamètre et de 33 cm de profondeur. 
La police scientifique, après avoir examiné la sphère, a conclu qu'elle ne  présentait aucun danger. 
Les autorités namibiennes se sont adressées à la NASA et à l'ESA, les  agences spatiales américaines et européennes, pour essayer de découvrir la  provenance de l'engin inconnu. 
Mais plus que l'hypothèse d'une origine extraterrestres, il pourrait  simplement s'agir du fragment d'un engin spatial...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire